Playlist

We don't need no... management

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

We don't need no... management

Message  novocom le Dim 9 Sep - 14:33

Who's wrong ? Rick Davies ?
Who's wright ? Roger Hodgson ?
And what about Supertramp's partnership ?

Les sujets qui fâchent sont nombreux depuis 2 ans et le feu des tensions entre les anciens membres de Supertramp n'a jamais brûlé aussi fort : les mirages de la réunion potentielle, la paternité des chansons, la légitimité des deux compositeurs, les trahisons, l'amertume de certains membres de l'équipe, les éditions Deluxe, le DVD Paris... autant de polémiques passionnantes mais interminables qui ont fini par scinder la communauté internationale des fans entre les pro-Davies et les pro-Hodgson. Un vrai schisme ! Aujourd'hui, la sission est réelle et je la trouve bien désolante : le retrait du lien Logical Web du site de Roger, les critiques de Russel Pope, le silence total des Davies sont les exemples les plus récents. Ce qui est dommage, c'est que ces tensions se répercutent chez les fans sous pretexte d'appartenir à telle chapelle ou à telle autre.

Une chose est sûre : rien n'a changé dans le (très) ancien débat Hodgson vs. Davies et même, la situation n'a jamais été pire. Ni en 1983, ni en 1988 il semble qu'il y ait eu de telles tensions. En tout cas, à l'époque, les fans n'avaient pas à choisir.

Depuis 1983 - j'espère ne pas me tromper dans mon analyse instinctive - la majorité défendait plutôt Roger : on trouvait que Supertramp avait perdu son âme sans lui, mais aussi son compositeur le plus "efficace" en termes commerciaux. Dougie Thomson a claqué la porte parce que Davies n'a plus respecté sa parole concernant l'utilisation des chansons de Hodgson, et surtout, les proches du groupe ainsi que la communauté de fans ont bien compris que le management de Sue Davies était autoritaire, déloyal et méprisant là ou Roger a toujours offert un visage plus humain et communiquant.

Et puis, depuis quelques années, Davies a été un peu réhabilité. Si en 83, Hodgson semblait être le leader du groupe pour le grand public, le seul qui soit digne d'intérêt (La preuve ? Sur le Paris DVD, sur 5 titres non-filmés, 4 sont signés Davies), les fans ont depuis, petit à petit, élevé Davies au rang de très grand compositeur, certes plus difficile, mais indéniable. La tendance a donc changé. Sur ce même forum, la ligne éditoriale générale a plutôt toujours valorisé et défendu Rick Davies. Mais pas contre Hodgson ! Il était temps d'arrêter de tout mettre sur le dos de Rick Davies et de remettre en perspective ses chansons dans la balance. Car il faut bien le dire, elles ont été occultées pendant des années par celles de Roger dans le coeur du grand public. Depuis quelques années donc, la situation s'est équilibrée. C'est surtout qu'on a arrêté de diaboliser les Davies. Certes, le management de Supertramp a clairement été déloyal et contre productif pendant des années mais on a fini par s'habituer.

Mais aujourd'hui - et ça progresse depuis deux ans - c'est l'inverse qui se produit ! C'est le management de Roger qui crée des situations de polémiques et de tensions absolument sur tous les sujets ! C'est à n'y rien comprendre et ça dépasse clairement la notion de gentil ou geignard Roger / gentil ou perfide Rick.

Une chose est certaine : l'entourage autour de chaque camp est tout à fait nuisible. Ce sont les managements qui ont tué les possibilité d'une reformation, et ce sont les managements qui alimentent les querelles entre fans. Ce dont on se ficherait pas mal si ça ne finissait pas par engendrer des "posts" aggressifs (des deux côtés) voire des petites campagnes de déstabilisations ("fausses" mauvaises critiques du DVD Paris par exemple...). Pour ma part, je trouve qu'aujourd'hui - et ce n'est qu'une opinion factuelle - le management de Roger empoisonne la vie des fans. Et que pour une fois, le silence des Davies est pacifique. Roger semble changer d'avis sans arrêt, comme téléguidé par une instance supérieure. Ça frise la secte, sans rire. Nous sommes habitués au comportement matérialiste, pragmatique, interessé et contre-artistique de la part de RD productions et ça a le mérite d'être clair. Mais les récents agissements du management de Roger - qui prône la communication, le respect et l'amour - ont tôt fait de se contredire.

Ce que je souhaite dire au final, c'est que je refuse de devoir choisir Hodgson ou Davies. Mais que dans le fond, il n'y a pas un management pour racheter l'autre.

Alors je trouve qu'il serait très amusant, à l'instar de la page facebook qui demandait publiquement la sortie du DVD Paris (et qui a sans doute influé un peu quand même sur sa sortie) de créer une page qui demanderait publiquement le retrait des deux managements ! (ce qui en revanche, n'influera certainement pas ! )

WE DON'T NEED NO MANAGEMENT !!!
avatar
novocom
Potter
Potter

Messages : 63
Date d'inscription : 16/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  pumfret le Dim 9 Sep - 16:37

entierement d accord,je pense que le management de roger et celui de sue sont des obstacles a une ex futur reformation.
avatar
pumfret
Brother
Brother

Messages : 197
Date d'inscription : 16/03/2010
Localisation : nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  The Zigwig le Dim 9 Sep - 21:39

Entièrement d'accord avec ce qui vient d'être dit. Tous les conflits entre les équipes de management de Rick et Roger (voire entre Rick et Roger eux-mêmes) privent également les fans de l'accès à des documents qui, j'en suis sûr, nous régaleraient autant que le DVD Paris.

Il me semble que c'est Roger lui-même qui a mis en ligne les premières versions de Breakfast et Dreamer de 1969, jouées à l'orgue et enregistrées sur son magnéto. (Je ne suis militant pro-Roger, hein Wink je cherche juste à rappeler un fait) La mise en circulation de ces documents ne concerne que Roger, pas de problème avec le reste du groupe.

Mais surtout, imaginez les trésors inespérés, les fragments inconnus de l'histoire de Supertramp qui ne demandent qu'à être re-découverts. Je suis sûr que les membres de groupe en ont dans leurs cartons. Quand on voit tout le remue-ménage lié à la participation de Bob, Dougie, John, Russel P. et Dave M. dans la sortie du DVD Paris, je n'ose même pas imaginer ce qui se passerait si l'un d'eux osait déterrer de vieilles archives sans l'accord des 2 leaders (et surtout, de leurs "marâtres"...)

Les notes de pochette de l'édition Collector de Breakfast in America mentionnent l'existence de maquettes de tous les morceaux de l'album (faites dans leur studio de répétition d'alors, le "nouveau" Southcombe).

Quand Rick et Roger ont essayé de reformer le groupe en 1993-1995, ils ont aussi enregistré des maquettes en vue d'un album. Dans une interview, Roger dit qu'il existe une très chouette demo de "You Win, I Lose" avec leurs deux voix, comme au bon vieux temps!

Là, il s'agit plus de rumeurs qu'autre chose, mais j'avais lu quelque part (je ne peux plus citer la source, hélas) que "Sleeping with the enemy" avait été écarté de la liste de Breakfast; de même, Roger n'avait pas voulu du morceau "Brother Where You Bound" dans l'album "Famous Last Words" ...Si ça se trouve, il existe des versions "de travail" de ces morceaux, jouées par le groupe avant le départ de Roger!

Bon, il ne me reste plus qu'à aller me ré-écouter "Dreamer" (version 1969) Smile



avatar
The Zigwig
Friend in need
Friend in need

Messages : 18
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 40
Localisation : Toulon, Var

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  Celtic1981 le Lun 10 Sep - 2:21

Roger a déclaré qu'ils n'avaient gardé que les morceaux faciles à enregistrer à cause des tensions lors de l'enregistrement de ...famous last words... et que donc Brother WYB, Cannonball, Hooked on a problem, Had a dream & Only beacause of you avait été écartés. Mais bon on voit que Roger n'est pas très fiable quand on écouté les raisons de son départ de Supertramp en 1983 on a eu le droit à 5000 versions...enfin au moins deux assez différentes. Rolling Eyes

Mais je suis à 100% d'accord à ce qui a été dit précédemment sur ce topic. Je rajouterais que comme pour les Beatles, les femmes des principales forces créatrices ont tué le groupe.


Dernière édition par Celtic1981 le Lun 10 Sep - 17:47, édité 1 fois
avatar
Celtic1981
Dreamer
Dreamer

Messages : 1129
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 36
Localisation : Angoulême

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  francz le Lun 10 Sep - 15:04

Tout à fait d'accord !
OUTSIDE les "MARATRES" !!
avatar
francz
Brother
Brother

Messages : 185
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 44
Localisation : TOULON VAR

Revenir en haut Aller en bas

Analyse très juste Novocom

Message  Rudy 40 le Mer 12 Sep - 12:31

Tout à fait d'accord.

J'avoue que je décroche de ces invraisemblables oppositions entre RD et RH (fans, mangement, épouses, ...)
avatar
Rudy 40
Fool
Fool

Messages : 744
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  jackcx le Sam 29 Sep - 21:59

A 100% d'accord avec vous sur tout ce qui a été dit!Ah les femmes,les managements,quand tu nous tiens ....
avatar
jackcx
Cannonball
Cannonball

Messages : 383
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 52
Localisation : CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: We don't need no... management

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum